Vous êtes ici

Faut-il en finir avec le paritarisme ?

« Faut-il en finir avec le paritarisme ? » par Jean-Charles Simon.

Nicolas Sarkozy parle d’« immobilisme, de salmigondis », Bruno Le Maire propose de supprimer les Opca : le paritarisme s’est invité dans la campagne de la primaire à droite. À travers cette publication préfacée par Xavier Huillard, PDG de Vinci et Président de l'Institut de l'entreprise, Jean-Charles Simon, fin connaisseur du système paritaire (FFSA, AFEP, MEDEF), livre une analyse sans concession de 70 ans de dérives.

 

 

ÉVÉNEMENT «Faut-il en finir avec le paritarisme» : L’Institut de l’entreprise vous propose d’en débattre le 22 février, de 8h30 à 10h00 (lieu à confirmer) autour de Jean-Charles Simon, auteur de la note, Paul-Henri Antonmattéi, Professeur des universités et associé du cabinet Barthélémy Avocats, Carole Couvert, vice-présidente du CESE, ancienne présidente de la CFE-CGC, Thibaut Lanxade, vice-président du Medef, Nicolas Perruchot, Conseiller départemental d’Onzain, et Jérôme Vérité, Secrétaire général de la Fédération des transports CGT. Les débats seront animés par Marc Landré, rédacteur en chef du service économie du Figaro. Inscription>>

 

Composante essentielle du système social français, le paritarisme ne peut être exonéré des failles de celui-ci. À plus d’un titre, les difficultés de financement ou d’adaptation de notre modèle social apparaissent comme l’un des problèmes majeurs du pays. Avec un niveau record des prélèvements obligatoires affectés à la protection sociale, ce modèle craque tout en écrasant de son poids l’ensemble des acteurs économiques et institutionnels, bridant leur compétitivité ou leur capacité d’adaptation.

Largement décriés, les partenaires sociaux servent pourtant d’alibi à un État qui se défausse sur eux et ne réforme jamais. Syndicats et patronat ont dans notre pays des prérogatives considérables et souvent méconnues, que bien des Français croient d’ailleurs être celles de l’État. Totems d’un dialogue social proclamé comme la solution à toutes les difficultés, ils peuvent apparaitre comme les garants de l’immobilisme. Le système paritaire ne serait-il pas davantage le problème que la solution ?

Vous avez 2 minutes ? Venez découvrir la longue histoire du paritarisme sur notre espace Medium