L’Institut de l’Entreprise est une communauté ouverte d’entreprises qui travaille à mieux comprendre et valoriser le rôle de l’entreprise au cœur de la société.

Ses actions contribuent à la définition de nouveaux équilibres entre performance économique, sociale, sociétale et environnementale, à travers des réflexions dans lesquelles les dirigeants d’entreprise s’impliquent personnellement et des actions pédagogiques permettant de favoriser le dialogue entre les entreprises et les autres acteurs de la société.

Créé en 1975, l’Institut de l’Entreprise rassemble plus de 120 entreprises, essentiellement de dimension multinationale mais toutes fortement implantées en France, et est indépendant de tout mandat syndical ou politique.

Il faut que l'entreprise apparaisse à une majorité de nos compatriotes comme un objet d'intérêt général.

Antoine Frérot

La réflexion

À travers des observatoires, des publications et des expérimentations, l’Institut de l’entreprise propose un cadre pour réfléchir, anticiper et agir en faveur de modèles de réussite d’entreprise harmonieusement intégrés dans leurs écosystèmes sociétaux.

Trois thèmes majeurs, focalisés sur l’entreprise, sont privilégiés en 2018 :

  • La confiance dans l’Entreprise : quelle entreprise, pour qui, pour quoi ?
  • La preuve par l’apprentissage : pour améliorer l’insertion professionnelle des jeunes.
  • Les innovateurs dans l’entreprise : comment mieux les intégrer ?
     


Les actions pédagogiques

Convaincu que la connaissance de l’entreprise et de ses enjeux peut favoriser le développement économique et social, l’Institut de l’entreprise propose des formations et des analyses économiques aux leaders d’opinion et aux décideurs de tous horizons.

 

La revue phygitale Sociétal organise des regards croisés entre le monde des idées économiques et les praticiens de l’entreprise, et en assure une large diffusion à travers des conférences de haut niveau et des supports digitaux accessibles à tous.

 

Le Programme Enseignants-Entreprises, conçu comme un dialogue entre le monde académique et celui des entreprises, propose en partenariat avec l’Éducation Nationale, des séminaires de formation et des ressources pédagogiques qui illustrent de manière concrète les notions économiques des programmes d’enseignement (www.melchior.fr).

 

L’Institut des Hautes Études de l’Entreprise forme les leaders des entreprises et des autres sphères de la société aux enjeux de l’entreprise dans l’économie globale, à travers des voyages d’étude immersifs, l’exploration de thèmes et une réflexion sur le rôle des décideurs.

L’image de l’Institut se transforme 

 

Dans son allocution d’investiture du 25 janvier 2017, Antoine Frérot a donné une ambition audacieuse à l’Institut de l’Entreprise "réconcilier les Français et l’Entreprise". Il prévient : "Il faudra prendre à partie l’opinion plus largement (…) descendre dans l’arène, pour débattre et pour combattre, preuves à l’appui".


Dès lors, l’association patronale créée il y a quelque 40 ans qui place ses adhérents, les entreprises, au cœur de sa « raison d’être », opère une transformation en profondeur : l’Institut de l’Entreprise entre de plein pied dans une nouvelle ère passant d’une stratégie d’influence à une stratégie d’opinion.
Son image se modernise et s’adapte avec son temps pour toucher le plus grand nombre de citoyens français. 


En témoigne, notamment, son traditionnel logo, l’ellipse, qui "sort de son cadre", les couleurs de la charte graphique qui ont plus de tonus, plus de peps et son site institutionnel qui, dans la foulée, évolue également : design et ergonomie mettent en lumière une « Entreprise pensée par ceux qui la font » et laisse la place belle à ses adhérents.
 

A quoi servent les entreprises?

Les entreprises sont perçues par les Français comme ayant un très fort impact sur leurs parties prenantes et, au-delà, sur les quartiers, villes et régions dans lesquelles elles sont implantées ainsi que sur les citoyens dans leur ensemble. Les Français expriment également de fortes attentes vis-à-vis des entreprises sur des domaines essentiels de leur vie – comme la création d’emploi, l’amélioration des conditions de travail, l’insertion des jeunes et l’employabilité.