François Debiesse, Président d'Admical, retrace l’histoire de cette association créée en 1979 par Jacques Rigaud pour accompagner les entreprises de toutes tailles vers le mécénat et agir auprès des pouvoirs publics pour créer un cadre législatif favorable à son développement. Alors que le pays fait face à une crise économique et sociale inédite, qui impacte les citoyens, les associations comme les entreprises, Admical entend plus que jamais démontrer que le mécénat est un levier majeur d’avancées vers une société harmonieuse, solidaire et équitable.

Parole de Dirigeant

S’il est inquiet pour le mécénat à court terme dans ce contexte de crise sanitaire, économique et sociale, le Président d'Admical estime néanmoins que les entreprises, de toute taille, sont aujourd’hui déterminées à s’engager durablement pour l’intérêt général de la « cité ». Une rupture profonde et structurelle – comme en témoigne l’intégration d’une direction de l’engagement au sein du Comex de plusieurs grands groupes – qui, selon François Debiesse, est née du constat d’une société fracturée que partagent les dirigeants d’entreprise, mais également des nouvelles aspirations de leurs collaborateurs, notamment des plus jeunes.

Demain nous allons...

Dans cette période de crise, l’un des défis majeurs d’Admical est de faire admettre à la puissance publique que le mécénat sera et restera durablement un outil - créateur de lien et facteur d’innovations sociales majeures - indispensable à la construction du bien commun. Si les secteurs social et de la santé devrait durablement rester les bénéficiaires de cet épisode dramatique en matière de mécénat, la conjoncture est bien moins favorable pour la culture. François Debiesse rappelle en effet que la crise financière de 2008 avait déjà entraîné un effondrement du mécénat envers ce secteur.

Point de focale...

Un nom est immédiatement venu à l’esprit de François Debiesse lorsqu’on lui a demandé de nous présenter une source d’inspiration. Ce nom, c’est celui de son prédécesseur à la tête d’Admical : Jacques Rigaud. Et François Debiesse de nous raconter un homme d’une immense culture, un écrivain, un humaniste, avec qui il a cheminé dans la compréhension de ce qu’est l’intérêt général, et du rôle que chacun – particulier comme organisation – peut et doit y jouer.

Vous voulez recevoir la Quotidienne des Entreprises En Action ? Cliquez sur l'icône représentant une enveloppe sur notre site !

Vous voulez proposer le témoignage de votre entreprise ? Écrivez-nous ICI