À l’instar de nombreuses entreprises du textile, il aurait été « inconcevable » pour le Slip Français de ne pas s’engager face aux besoins grandissants de masques et de moyens de protection. D’abord seul pour adapter ses lignes de production à la fabrication d’un produit de santé, le Slip Français a rapidement fait le choix de se coordonner avec l’action du Comité Stratégique de la Filière (CSF) Mode et Luxe. L’objectif initial de définir un référentiel de masques antiprojections et de coordonner les ateliers pour une fabrication à grande échelle a finalement donné lieu à la naissance d’une plateforme, désormais baptisée « Savoir Faire Ensemble ». Celle-ci permet aux organisations d’échanger sur les bonnes pratiques et d’accéder à un espace de mise en relation entre les fabricants de matières, d’accessoires et les confectionneurs. Cette situation exceptionnelle a permis au secteur de démontrer sa réactivité, sa capacité de coordination et sa solidarité. Pour Guillaume Gibault, elle est aussi peut être « un point de départ d’une mode réinventée : locale, durable, innovante, ancrée dans nos territoires ».

Une enquête réalisée auprès de Frédérique Gérardin, Déléguée générale du Comité stratégique de filière Mode et Luxe et Guillaume Gibault, Président du Slip Français

 

Une volonté collective de s’engager

« Il était inconcevable pour nous de rester sans rien faire » [1] déclare Guillaume Gibault, Président du Slip Français. Dès l’alerte des pouvoirs publics, les entreprises ont réagi pour sécuriser les personnels volontaires dans les entreprises, les collectivités et les administrations. La demande de masques et de tout type de protections sanitaires s’accélérant, la collectivité de la mode s’est engagée chaque jour un peu plus.

Avec plusieurs questionnements : « Mais comment nous rendre utile ? » s’est demandé pour sa part le dirigeant de la jeune entreprise française. Et d’ajouter : « Comment transformer ses lignes de production du jour au lendemain pour fabriquer un produit qu’on ne connaît pas, assurer la sécurité de ses équipes dans le contexte sanitaire, comprendre et appliquer le cadre technique et juridique d’un produit de santé » ?

 

S’unir pour regrouper tous les besoins et les ressources pour faire face à la crise du Covid-19

Si Le Slip Français a commencé par accompagner ses ateliers de production dans la confection de masques « totalement empiriques, au début », l’entreprise a, peu de temps après, fait le choix indispensable de se coordonner avec l’action du Comité Stratégique de la Filière (CSF) Mode et Luxe, qui regroupe 8 branches dont l’habillement et le textile. L’objectif, en lien avec la direction générale de l’Armement et la direction générale des Entreprises à Bercy était alors de « définir un référentiel de masques antiprojections qui soient les plus performants possible au niveau national et coordonner efficacement en quelques jours les ateliers français pour une fabrication à grande échelle ».  

Le CSF Mode et Luxe a dans cette optique mis en place une plateforme [2], accessible à tous, permettant aux organisations d’échanger sur les matériaux de confection ou accéder à un espace de mise en relation entre les fabricants de matières, d’accessoires et les confectionneurs. Elle permet aussi des échanges sur les bonnes pratiques en matière de fabrication de masques alternatifs « grand public ». Cette union d’entreprises animée par un groupement du CSF [3], en étroite coordination avec les experts (IFTH, TECHTERA et EuraMaterials) et l’État a permis d’accélérer le processus de production de ressources nécessaires, en leur apportant des solutions théoriques et pratiques. Chaque entreprise désirant rejoindre ce mouvement de fond peut obtenir toutes les réponses sur le site : www.savoirfaireensemble.fr

En quelques semaines, le groupement CSF Mode et Luxe dénombre plus de 1000 ateliers et fabricants de matières et d’accessoires mobilisés en France, pour une capacité de production de plus de 5 millions de masques par jour.

 

Un nouvel élan pour la filière textile

Cette situation exceptionnelle a permis au secteur de démontrer sa réactivité, sa capacité de coordination, sa solidarité et sa solidité. Elle favorise également le fait d’approfondir sa réflexion sur un développement plus durable. Guillaume Gibault évoque ainsi peut être « un point de départ d’une mode réinventée : locale, durable, innovante, ancrée dans nos territoires » qui contribuera à accroitre encore le rayonnement de la mode française sur tous les marchés. La signature du Contrat stratégique de filière « Mode et Luxe », par Bruno Le Maire, ministre de l'Économie et des Finances, Franck Riester, ministre de la Culture, et Guillaume de Seynes, Président du CSF Mode et Luxe, en janvier 2019, a constitué une première étape dans cette vision stratégique.

Guillaume de Seynes rappelle dans une tribune récente l’enjeu de formation et de maintien des savoir-faire : « Ce tournant éveillera, nous l’espérons, de l’intérêt pour nos métiers et ouvrira la porte à de nouvelles vocations. Le moment venu, nous devrons nous projeter rapidement vers l’avenir en nous appuyant notamment sur la formation. Un dispositif de formation sans précédent, s’appuyant sur des outils fluides et simples, avait été mis en place dans nos branches lors de la crise de 2009. Il avait notamment permis de conserver des compétences et de gagner en compétitivité. Plus que jamais, nous allons nous appuyer sur notre campagne « Savoir pour Faire » pour continuer à présenter le potentiel de nos métiers, les protéger et accompagner notre tissu industriel afin d’assurer le retour à la croissance dès la fin de la période que nous traversons ».

 

 

Frédérique Gérardin, Déléguée du Comité stratégique de filière Mode et Luxe

Guillaume Gibault, Président du Slip français

 

[2] Nommée dans l’urgence www.csfmodeluxe-masques.com, cette plateforme s’est considérablement professionnalisée au fil des semaines et s’appelle désormais www.savoirfaireensemble.fr

[3] L’équipe de coordination du CSF avec l’Union Française de la Mode et de l’Habillement (UFIMH), le Slip Français et Institut Français Textile et Habillement ( IFTH)

Vous voulez recevoir la Quotidienne des Entreprises En Action ? Cliquez sur l'icône représentant une enveloppe sur notre site !

Vous voulez proposer le témoignage de votre entreprise ? Écrivez-nous ICI