Vous êtes ici

L'Institut de l'Entreprise vu par ses adhérents

 

Stéphane Boujnah
Président du directoire et Directeur général d'Euronext N.V.
Le mandat d’Euronext est de permettre aux marchés de capitaux en Europe de financer la croissance de l’économie réelle. L’Institut de l’entreprise est donc un lieu à la fois naturel et nécessaire pour mettre à Euronext d’exprimer sa vocation de maison commune de la croissance. La qualité des réflexions indépendantes qui sont conduites au sein de l’Institut de l’entreprise est essentielle au débat public en France. Mais surtout, l’Institut de l’entreprise est le catalyseur de l’engagement des entreprises françaises au service de la réconciliation du capital avec le travail, et de la France avec la modernité et la mondialisation.
 
 

 

 

 

 

Nicolas Sekkaki, Président d'IBM France
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
IBM est membre de l'Institut de l'entreprise depuis sa création en 1975. C'est pour nous un lieu de rencontre important avec d’autres entreprises, mais aussi entre l'entreprise et la réalité économique et sociale du pays. Par notre adhésion à l'institut, nous participons à la réflexion sur les opportunités et défis de la transformation des entreprises. De nombreuses questions se posent : comment innover, comment être attractifs, comment être toujours plus inclusifs... Nous apportons l'expérience de notre propre transformation, celle d’une entreprise centenaire qui s’est réinventée plusieurs fois. Mais nous venons surtout pour  échanger, écouter, comprendre, débattre avec des personnalités venues de tous les horizons. Cela nous permet d’être toujours plus pertinents sur nos marchés et ouverts sur la société. 
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
L'Institut de l'entreprise est comme une auberge espagnole : la richesse que nous en tirons vient de ce que l'on y apporte (histoire, vision) et de l'ouverture de chacun à échanger en transparence, dans une perspective de mise en avant du rôle de l'entreprise dans la vie économique et sociale. 

Nous sommes fiers de contribuer à des travaux de haut niveau sur des sujets d'innovation, de management, de prospective qui nous font  progresser en tant qu’entreprise et renforcent notre utilité dans la société. 
Plusieurs collaborateurs d’IBM ont aussi pu bénéficier des très intéressantes actions de formation de  l’Institut de l’Entreprise.  

 
 

 

 

Thierry de La Tour d'Artaise
Président-directeur général
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Les échanges avec mes pairs, dirigeants des entreprises françaises parmi les plus prestigieuses, sont toujours enrichissants.
Le partage et les analyses de nos expériences à l’international m’apportent de nouveaux éclairages.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Les travaux de l’Institut sont sur une perspective à moyen et long terme, cela permet de prendre de la hauteur et de se détacher de l’actualité immédiate.
La réception des études en avant-première permet d’enrichir mes collaborateurs.
 
 

 

 

 

 

 

 

 


 
Francis Bécard
Directeur général
Conscient du rôle des Entreprises dans la formation de ses étudiants, le Groupe ESC Troyes fait partie des rares établissements d’enseignement supérieur à adhérer à l’Institut de l’Entreprise. Ce lieu d’émulation où se côtoient parmi les acteurs les plus dynamiques du monde économique favorise la réflexion et l’appréhension des mondes de demain. Le Groupe ESC Troyes tient à participer à ces échanges afin d’être à la pointe de l’innovation tout en restant alerte quant aux besoins des managers de haut rang. Notre construction autour de l’entreprenariat et de la PRME se trouve enrichie à tous niveaux par la proximité entretenue entre les dirigeants et l’ensemble des parties prenantes de notre Groupe. 
 
 

 

 

 

 


 
Jean-Luc Petithuguenin, Président-directeur général
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
PAPREC a souhaité rejoindre à l’Institut de l’Entreprise pour soutenir et participer activement à la réflexion de qualité que mène le think tank.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
L’Institut de l’Entreprise permet à nos équipes de bénéficier d’analyses et de retours d’expériences utiles au quotidien, tant au niveau du management que pour mieux comprendre l’action publique. Les différentes rencontres sont également un grand enrichissement. 
 
 

 

 

 

 


 
Thomas Saunier,  Directeur général de Malakoff Médéric
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Positionné comme le partenaire de référence des chefs d’entreprise et des DRH pour les aider à protéger et développer le capital humain de leur entreprise, Malakoff Médéric trouve au sein de l'Institut de l'entreprise, un lieu d'échanges indépendant et stimulant pour nourrir sa vision d'acteur majeur de la protection sociale.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Les thèmes développés par l'Institut de l'entreprise rejoignent les réflexions de Malakoff Médéric développées au sein du Comptoir MM de la nouvelle entreprise : qualité de vie au travail, nouvelles formes d’emploi et nouvelles aspirations des salariés et plus largement les nouveaux enjeux RH des entreprises. Malakoff Médéric travaille en co construction, l'Institut de l'entreprise est l'un des acteurs clé de cet échange continu d'idées et de réflexions. 
 
 

 

 

 


 
Frédéric Saint-Geours, Président du Conseil de Surveillance
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
L'entreprise est une source essentielle de richesse et un facteur clef de progrès.
Notre responsabilité comme chef d'entreprise est de faire en sorte que ce rôle de l'entreprise soit au service d'un développement durable. Cette réalité est , hélas, souvent méconnue.
L'Institut de l'entreprise contribue activement à la prise de conscience de toutes les parties prenantes du besoin de créer les conditions pour que l'écosystème de l'entreprise fonctionne harmonieusement.
Pour convaincre, l'Institut allie la réflexion sur les thèmes de l'entreprise et de son environnement, les rencontres avec toutes les parties prenantes y compris à l'international et la formation.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Nos équipes bénéficient sur trois plans de l'adhésion de l'entreprise à l'Institut.
D'abord, les rapports et notes de l'Institut, d'une qualité remarquable, sont très utiles à la fois pour les réflexions internes et dans nos relations avec nos propres parties prenantes; Deuxièmement, certains de nos managers sont associés aux travaux de l'Institut ce qui enrichit leur expérience et, en retour, bénéficie à l'entreprise toute entière ; Enfin, les formations proposées par l'Institut pour les jeunes "hauts potentiels" sont un apport décisif pour leur développement.
 
 

 

 

 


 
Jean-Pierre Letartre, Président d'EY France
J’ai choisi d’adhérer à l’Institut de l’Entreprise pour échanger sur un thème qui m’est très cher, l’entrepreneuriat.
En nourrissant la réflexion collective, ces débats accompagnent EY et ses équipes au quotidien. Dans un monde bousculé par les nouvelles technologies, leurs enseignements facilitent et donnent du sens à la transformation de l’entreprise, de ses clients, au service de la cité.
 

 

 

 

 


 
Jacques Gounon, PDG de Getlink
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Etre adhérent de l’Institut de l’entreprise, c’est en partager sa philosophie et sa raison d’être : c’est à la fois être à l’écoute de son environnement pour mieux le comprendre et savoir jouer collectif en dépassant ses intérêts particuliers pour mieux défendre des intérêts communs.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
C’est permettre à mes équipes et à moi-même de mieux « penser » notre entreprise au quotidien pour mieux agir au service de sa performance durable.

 

 

 

 

 


 
Jean-Bernard Lévy, PDG d'EDF
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Je dirais volontiers que l’adhésion d’EDF à l’Institut de l’entreprise m’apparaît évidente ! EDF partage avec cette association un profond désir de s’inscrire dans la vie économique et sociale du pays et d’interagir avec l’ensemble des parties prenantes. Nos missions de service public, notre présence auprès d’acteurs aussi variés que des collectivités locales, des entreprises de toute taille, et nos plusieurs millions de clients BtoB et BtoC, nous obligent. Dès lors, connaître, dialoguer, co-construire avec tous ces partenaires est dans notre ADN. Notre engagement auprès de l’Institut de l’entreprise y fait écho.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Nous incitons chaque année quelques managers prometteurs, des « Talents », à s’immerger dans l’Institut de l’entreprise. C’est un formidable levier pour eux : ils apprennent tout en rencontrant d’autres acteurs socio-économiques ou culturels majeurs de demain. Leur proposer une excellence académique et un réseau stimulant, l’intérêt est évident. Nous leurs permettons ainsi, grâce à l’Institut de l’entreprise, de se projeter très tôt et in situ en tant que prochains Dirigeants.

 

 


 
Eric Lenoir, Président du Comité Exécutif d’Euler Hermes France
Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Nous avons choisi d’intégrer l’Institut de l’entreprise pour sa vision de l’entreprise, un acteur engagé et responsable au cœur des enjeux économiques et sociétaux ; mais aussi pour  le vivier de rencontres et d’échanges qu’il représente, pour son regard et son éclairage sur les sujets d’actualités économiques, de compétitivité et d’innovation.
 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Savoir prendre de la distance et de la hauteur par rapport à son quotidien, confronter ses points de vue aux expériences d’autres acteurs de tout horizon, penser écosystème est essentiel à tout dirigeant d’entreprise. Et la richesse des rencontres proposées et la pertinence des débats nourrissent ma réflexion. J’apprécie cette idée d’intelligence collective, sans silo.

 

 


 
Marie-Thérèse Bertini, PDG de MTB
J’ai connu cette institution lorsqu’elle était dirigée par Michel Pébereau, Président Directeur Général de BNP, assisté de Jean-Pierre Boisivon : les deux m’ont beaucoup impressionnée. 
J’avais senti que pour une PME comme la nôtre, il était intéressant de côtoyer les entreprises du CAC 40, et surtout de pouvoir dialoguer, de façon directe avec des patrons. 
Au fil du temps, avec Jean-Pierre Boisivon, le Secrétaire Général, j’ai trouvé, d’une part, que j’allais beaucoup apprendre sur les grands comptes, et, d’autre part, que notre PME pouvait, avec notre propre modèle d’entreprise, apporter un plus aux grands comptes. 
Je suis très marquée par la culture allemande, ayant vécu plus de vingt ans dans ce pays, culture fondée sur le pragmatisme, l’efficacité et globalement la rentabilité. 
Je trouve qu’en France le thème de l’entreprise n’est pas très porteur et quand on le traite, c’est en général pour parler des sociétés du CAC 40. 
Je me bats (toujours marquée par l’Allemagne) pour que la PME ne soit pas déconsidérée, mais au contraire, comme un modèle de la bonne marche de l’économie.   

 

 

 

 

 


 
Augustin de Romanet, PDG du Groupe ADP

Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Notre adhésion traduit notre désir de contribuer aux actions de l'Institut de l'Entreprise pour améliorer et mieux faire connaître l'utilité sociale de l'entreprise. 

 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
En se confrontant aux meilleures pratiques, notamment en matière de politique sociale ainsi que de responsabilité sociale d'entreprise, le groupe ADP trouve à l'Institut de l'entreprise une stimulation pour progresser.  

 

 

 


 
Thierry Munier, Président d'Altempo

Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Pour sa vision sociétale. Ses travaux permettent aux entreprises de se réinventer, d’intégrer dans leurs modèles d’entreprises des valeurs sociétales. L’attractivité par la quintessence.

 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Faire comprendre et grandir l’entreprise.  M’investir dans le programme enseignants / entreprises et vérifier par la preuve que la vision sociétale portée par l’Institut correspond à leurs attentes et sert l’avenir.  

 

 

 

 

 


 
Serge Clémente, Président d'Indigo

Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Parce que, pour moi, il s’agit de la seule structure qui met la diversité et la richesse de l’entreprise au service de la collectivité.

 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
L’Institut de l'entreprise nous apporte réflexion sur des thématiques d’actualité, échanges avec nos pairs et  un cadre pour faire évoluer nos collaborateurs. C’est un positionnement unique en France.

 

 

 

 

 


 
Michel Paris, Président et directeur exécutif de PAI Partners

Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Parce que l’entreprise est au cœur de la création de richesse et qu’il n’y a aucune autre organisation qui défend et promeut l’entreprise (le Medef assurant la défense du système capitaliste).

 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Notre satisfaction est de voir l’Institut promouvoir le rôle central de l’entreprise en tant qu’acteur clé de l’économie et du vivre ensemble

 

 

 

 

 


 
Robert Leblanc, PDG d'Aon France

Pourquoi êtes-vous adhérent de  l’Institut de l’entreprise ?
Notre maison est membre depuis longtemps de l'Institut et j'ai été heureux d'en prolonger la participation quand j'en ai pris la direction il y a huit ans. J'apprécie la qualité du travail qui y est fait, loin des empoignades médiatiques, par des personnes engagées dans la vie réelle des entreprises. J'apprécie aussi les rencontres privilégiées entre membres ou avec des invités de qualité.

 
Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
J'avoue avoir une pratique un peu égoïste de l'Institut, associant trop peu les directeurs de l'entreprise aux manifestations et travaux de l'Institut. Pour ma part, alors que je suis déjà engagé dans différents cercles, j'apprécie ce que chacun peut apporter sous un angle différent à mes réflexions sur ma mission de dirigeant d'entreprise. Les contributions de l'Institut sont d'une grande richesse et parfaitement dans leur temps.

 

 

 


 
Franck Julien, PDG d'Atalian Holding

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
Antoine Frérot, PDG de Veolia

L’Institut de l’entreprise est un lieu unique pour réfléchir et agir pour réconcilier les Français et l’entreprise. En portant la parole de l’entreprise au-delà de son périmètre, l’Institut permet de mettre en valeur combien l’action intégratrice de l'entreprise est source de progrès pour tous les acteurs de la Société.  ​

 

 

 

 

 

 

 

 


 
Nordine Hachemi, PDG de Kaufmann & Broad

Plus que jamais, les entreprises sont, aux côtés de nos institutions, au cœur de nos sociétés. Il est nécessaire que leur fonctionnement soit connu de tous et réciproquement, qu’elles prennent la pleine responsabilité de leur rôle sociétal. L’institut de l’entreprise rend possible cette mise en harmonie. ​

 

 

 

 

 


 

Jérôme Siméon, Directeur Général de Capgemini Technologies Services France, et Jean-Yves Koch, Conseiller de la Direction Générale de Capgemini Technologies Services France

Pourquoi êtes-vous adhérent à l'Institut de l'Entreprise ?
Pour contribuer à la recherche d'une entreprise jouant pleinement son rôle économique et sociétal, et promouvoir l'image d'une entreprise exigeante dans ses objectifs mais humaine dans ses pratiques

Quelles satisfactions et intérêts vous et vos équipes en tirez ?
Au-delà des échanges très fructueux, se poser les questions qui (re)fondent l'entreprise et renouvellent les réponses à ses défis en perpétuelle évolution.

 

 

 

 

 

 

 


 
Marc-Antoine Jamet
Secrétaire général du groupe LVMH

A l’Institut de l’entreprise, le collectif ne masque pas les hommes, le temps court ne méprise pas l’avenir, l’économie n’oublie pas l’entreprise. On y parle des faits et on les confronte aux valeurs. On y traite des chiffres et on les met face aux idées. C’est un aller-retour permanent entre la réflexion et l’action, entre le projet et la situation, entre l’utopie et le réel. On ne s’enlise pas dans des discussions d’un ésotérisme abstrait. Nous ne sommes ni un salon, ni un club. On évite les simplifications du pragmatisme terre-à-terre. Nous voulons avoir une vision et de l’ambition. Pour parvenir à cet équilibre que d’autres n’atteignent pas, les passerelles ne manquent pas. Grands témoins, groupes de travail, rapports, tout vient éclairer concrètement, lisiblement, l’analyse des évolutions de notre société, de ses modes de production et d’organisation, de sa capacité à générer de la croissance et de l’emploi, mais aussi à inventer, transformer, imaginer. En liant la compétence et l’intelligence, en explorant objectivement les obstacles et les atouts de la France au développement d’un monde entrepreneurial, l’Institut de l’entreprise est évidemment un atelier du changement. ​