Vous êtes ici

Gouverner à l’ère du Big Data

Promesses et périls de l’action publique algorithmique

Cette étude invite à explorer comment l’intégration du Big data, des algorithmes et de l’internet dans l’action publique est à la fois facteur de grandes promesses pour chacun d’entre nous (une action publique plus personnalisée et plus préventive…), mais aussi facteur de grandes exigences dans l’organisation du service public, la transparence de la décision politique, la préservation des libertés individuelles et enfin la sauvegarde de la souveraineté nationale.

« Les technologies et le numérique offrent d’énormes opportunités de réinvention de l’action publique : la possibilité d’inspirer des formes nouvelles de civisme, la possibilité redonner du souffle à une administration qui, aujourd’hui ensevelie sous la complexité de ses propres procédures et la multiplicité des injonctions contradictoires qui lui sont adressées, peine à incarner ses finalités.

 

 
On en parle dans la presse : 
  • Big Data, la nouvelle frontière : Le Monde
  • Révolution numérique accompagner les mutation des métiers : La Gazette